Coronavirus / Covid-19

Selon le dernier bilan des autorités sanitaires iraniennes, plus de 800 000 cas ont été confirmés et près de 43 000 malades sont décédés depuis le début de l’épidémie. Vingt-sept provinces iraniennes (sur 31) sont aujourd’hui classées en zone rouge par les autorités iraniennes. Cela inclut les provinces de Téhéran et d’Ispahan. Les provinces du Fars, du Golestan et d’Hormozgan sont, quant à elles, placées dans un état d’alerte. Au total, ce sont donc 30 provinces qui sont soient classées en rouge ou en état d’alerte.

Les statistiques officielles montrent l’accélération de la propagation de l’épidémie, avec une forte augmentation du nombre de personnes infectées en 24h, ainsi que du nombre de personnes décédées par jour. Le nombre de personnes hospitalisées en soins intensifs est en augmentation continue. Plusieurs records ont récemment été battus depuis le début de la propagation du virus en Iran, que ce soit en nombre de personnes décédées en 24h (486 le 16 novembre), en nombre de contaminations par jour (13 421 le 18 novembre).

Les autorités iraniennes ont annoncé que de nouvelles mesures de restrictions seront mises en place à partir du 21 novembre pour deux semaines renouvelables sur une bonne partie du territoire. Ce plan repose sur le classement en trois couleurs (rouge, orange et jaune) des villes et cantons iraniens les plus touchés par l’épidémie :

a. Dans les villes rouges (un peu moins de 150), dont 25 chefs-lieux de province (Karaj, Mashhad, Tabriz, Urmia, Shiraz, Ahvaz, Sanandaj, Ispahan, Qom, Arak, Birjand, Ardabil, Bushehr, Kermanshah, Bandar Abbas, Yazd, Khorramabad, Bojnourd, Ilam, Shahrekord, Hamedan, Zanjan , Kerman, Semnan, Téhéran), tous les commerces, sauf ceux de première nécessité (les pharmacies, les supermarchés, les hôpitaux, les services de secours, les centres de service public), seront fermés (à savoir les commerces et services classées par les autorités dans les catégories 2,3 et 4). Les véhicules disposant de plaques d’immatriculation locales ne pourront pas sortir de leur ville et ne pourront pas entrer dans une autre ville. De même, les véhicules ne disposant pas de la plaque d’immatriculation de la localité ne pourront pas entrer dans celles classées en rouge. Enfin, aucun véhicule individuel ne pourra pas circuler entre 21h et 4h du matin dans chacune de ces villes.

b. Dans les villes orange (150 localités), les activités des groupes de métiers faisant l’objet des catégories 3 et 4 seront interdites. Les véhicules disposant de plaques d’immatriculation locales ne pourront pas sortir de leur ville et ne pourront pas entrer dans une autre ville. De même, les véhicules ne disposant pas de la plaque d’immatriculation de la localité ne pourront pas entrer dans celles classées en orange.

c. Dans les villes jaunes (environ 155 localités), les activités des groupes de métiers figurant dans la catégorie 4 seront restreintes.

Au-delà de ces mesures, le port du masque est obligatoire sur tout le territoire lors des rassemblements ou dans les endroits clos accueillant du public est toujours obligatoire depuis le 5 juillet. Depuis le 10 octobre, il est obligatoire dans tout l’espace public à Téhéran et sa proche banlieue (Grand-Téhéran). Une amende de 500 000 rials sera imposée à toute personne qui ne porte pas le masque. Une amende de 2 000 000 rials est par ailleurs prévue pour toute personne testée positive au coronavirus et qui ne respecterait pas la quatorzaine.

Enfin, l’enseignement se poursuivra uniquement en ligne dans toutes les zones et tous les déplacements par voie terrestre, aérienne ou maritime en Iran se feront uniquement sur présentation du résultat d’un test du Covid-19 (les déplacements par véhicule individuel étant limités par les mesures ci-dessus).

Les autorités iraniennes ont suspendu la délivrance de visas touristiques depuis le 1er août 2020.

D’une façon générale, les autorités nationales appellent à respecter strictement les mesures de distanciation sociale et les protocoles d’hygiène, à éviter les rassemblements et les déplacements non indispensables.

Dans ce contexte, l’ambassade de France en Iran recommande :

1/ à l’ensemble des Français présents en Iran (qu’ils soient résidents ou de passage) :

- d’appliquer les recommandations et les instructions officielles iraniennes, notamment s’agissant du port du masque ;

- d’éviter tous les lieux de rassemblements ;

- de suivre rigoureusement les recommandations sanitaires rappelées ci-après.

2/ aux Français qui seraient de passage en Iran, en dépit des conseils aux voyageurs qui classent l’intégralité du territoire iranien en zone rouge (« formellement déconseillé ») de se reporter au site "Conseils aux voyageurs", notamment sa rubrique « Dernière minute » qui alerte en particulier sur les annulations de vols par différentes compagnies desservant l’Iran : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/iran/#derniere_nopush

Il convient de noter que ne demeurent, à ce jour, fonctionnelles que deux liaisons aériennes commerciales directes par semaine entre Téhéran et la France ainsi que quelques liaisons commerciales indirectes quotidiennes via le Golfe. Nos compatriotes dont les vols via d’autres compagnies ont été annulés sont invités à recourir à l’une de ces options commerciales. Certaines compagnies imposent des règles sanitaires qui leur sont propres que tout passager est tenu de respecter. Il est conseillé de se rapprocher des compagnies afin de vérifier ce point au préalable.

Il est demandé aux voyageurs arrivant sur le sol iranien, quel que soit leur destination d’origine, de présenter un test PCR de moins de 96h. Les autorités iraniennes peuvent également soumettre le voyageur à un contrôle médical supplémentaire à l’arrivée incluant un test PCR et, en cas de résultat positif, à une mise en quarantaine obligatoire sous leur contrôle.

INFORMATIONS GENERALES ET PRECAUTIONS A OBSERVER

1- Coronavirus : les réponses à vos questions

Que vous soyez Français résidents à l’étranger, en voyage ou de retour de l’étranger, ressortissants étrangers, cette page du site du ministère de l’Europe et des affaires étrangères s’efforce de répondre à toutes vos questions que vous vous posez dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus – Covid-19 :

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/informations-coronavirus-covid-19/coronavirus-les-reponses-a-vos-questions/article/coronavirus-les-reponses-a-vos-questions-

2 - Recommandations générales en matière d’hygiène

Les principales mesures de prévention sont les suivantes :

- Se laver les mains très régulièrement (surtout après retrait du masque, jetable ou non) avec une solution hydro-alcoolique ou de l’eau savonneuse.
En cas de projection (postillons, éternuements…) sur la peau ou les muqueuses, se laver abondamment à l’eau savonneuse. En cas de projections dans les yeux, se laver abondamment à l’eau claire.
- Limiter les déplacements. Eviter tout contact rapproché avec des personnes souffrant d’infection respiratoire aigüe. Éviter tout contact avec des animaux, vivants ou morts, éviter de se rendre dans des marchés où sont vendus des animaux et de consommer des produits d’animaux peu ou mal cuits.
- Porter un masque à l’extérieur et dans les lieux publics.
- Ne consommer que des viandes ou poissons très cuits.

En cas de doute, prendre sa température au moins une fois par jour. En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il est essentiel de consulter dès que possible un médecin, non de se rendre dans un hôpital.

Une liste de services médicaux, et de médecins francophones, est consultable à l’adresse suivante : https://ir.ambafrance.org/Listes-de-services-medicaux

Le port du masque pour la personne qui présente ces symptômes est impératif pour éviter de contaminer l’entourage (rester à distance, protéger la bouche lors de la toux, usage de mouchoirs jetables et bien se laver les mains). Bien indiquer au médecin les personnes et lieux fréquentés.

Les laboratoires de l’Institut Pasteur à Téhéran ont également été consacrés aux tests de diagnostic de coronavirus (NB : l’Institut Pasteur intervient à la demande d’un établissement hospitalier ou d’une équipe médicale) :

Pasteur Institute of Iran (IPI),No. 69, Pasteur Ave, Tehran, Iran.
Métro : Hors station.
Tel : +98 21 66953311-20
Fax : +98 21 66465132
E-mail : International@pasteur.ac.ir

3 - Recommandations à votre retour d’Iran

A compter du 7 novembre 2020, les personnes âgées de plus de onze ans souhaitant se déplacer par avion à destination de la France depuis un pays étranger autre que les pays membres de l’Union européenne, devront présenter à l’embarquement le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le départ du vol.

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’instruction du Premier ministre n°6149/SG du 18 mars 2020 relative aux décisions prises pour lutter contre la diffusion du Covid-19 en matière de contrôle aux frontières, le ministère de l’intérieur a établi des modèles d’attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine ou les collectivités d’outre-mer.

Cette attestation (fichiers n° 1, n° 2, n° 3, n° 4, n° 5, n° 6) est exigée pour une entrée ou un transit sur le territoire français à compter du lundi 6 avril à 18h (heure de Paris).

Accompagnée des pièces justificatives démontrant le statut invoqué, elle sera à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport, par les passagers qui souhaitent voyager à destination du territoire français. Elle sera aussi présentée aux autorités en charge du contrôle frontières, cela pour tout type de frontière :

- aux frontières extérieures de la France (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires) ;

- aux frontières intérieures de la France.

Les personnes voyageant à destination des collectivités d’outre-mer françaises y sont en outre informées qu’elles seront soumises, à leur arrivée dans la collectivité, à un contrôle sanitaire qui peut donner lieu à l’adoption d’un arrêté de placement en quarantaine dans une structure dédiée ou à domicile.

Pour plus de précisions, se reporter à la page dédiée du ministère de l’intérieur :

https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-derogatoire-et-justificatif-de-deplacement-professionnel

Recommandations sanitaires :

Au retour en France, il est recommandé de :

- Adopter les bonnes pratiques d’hygiène : se laver les mains régulièrement ; tousser dans son coude ; utiliser des mouchoirs à usage unique ;
- Respecter les mesures de confinement, conformément aux décisions prises par le gouvernement dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ;
- Surveiller sa température 2 fois par jour.

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer :
- Contacter rapidement le SAMU centre 15 ;
- Ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital.

3 – Sites et contacts utiles

Pour toute précision en lien avec ces recommandations, l’ambassade de France peut être jointe au numéro suivant : 00 98 64 09 49 00.

Pour s’informer sur l’évolution du virus, il est conseillé de consulter régulièrement les sites suivants :

- le site du ministère des solidarités et de la santé
- le site du ministère de l’Europe et des affaires étrangères
- la page dédiée au 2019-nCoV sur le site de l’European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC)
- la page dédiée à ce nouveau coronavirus sur le site de l’OMS
- la page dédiée à ce coronavirus sur le site Santé publique

De nouveaux points de situation seront diffusés en tant que de besoin sur le site internet ainsi que sur le compte Twitter de l’ambassade de France.

Par ailleurs, des recommandations générales sont disponibles sur les liens suivants :

- FAQ du gouvernement français
- FAQ du ministère de la Santé français
- Conseils aux voyageurs du MEAE

Dernière modification : 19/11/2020

Haut de page