Economie – La province de Téhéran

Au Nord de l’Iran, localisée au pied du massif de l’Alborz dont le mont Damavand culmine à 5 671 mètres, la province de Téhéran inclut la capitale iranienne et ses périphéries, à travers une organisation administrative en 16 districts. Capitale à la topographie contrastée, l’altitude des quartiers de Téhéran, entre 1100 et 1700 mètres au-dessus du niveau de la mer, est bien souvent corrélée au capital économique et social des habitants.

La province bénéficie d’un climat continental caractérisé par quatre saisons bien distinctes et par un été long et chaud. Devenue la capitale de l’Iran le 12 mars 1786 par une décision d’Agha Mohammad Khan, fondateur de la dynastie Qadjar, Téhéran est passée d’une cité d’une dizaine de milliers de résidents à une mégalopole comptant plus de 8,6 millions d’habitants.

En parallèle de cette croissance démographique, le poids de la province de Téhéran dans l’économie iranienne a connu une progression continue depuis le 19ème siècle. Téhéran est le centre administratif et le poumon économique du pays. Plus de la moitié de la population de la province a moins de 35 ans. Téhéran reflète ainsi à merveille les mouvements qui traversent le pays, entre continuité et changements, traditions et modernité.

Vous pouvez télécharger sur le site du ministère de l’économie et des finances la fiche complète sur la province de Téhéran.

PNG - 28.5 ko
Province de Téhéran
PNG - 91.6 ko
Province de Téhéran - Détails

Dernière modification : 14/05/2019

Haut de page