La coopération scientifique et universitaire

La coopération scientifique et universitaire

Les relations scientifiques entre l’Iran et la France connaissent un fort essor : depuis 2015, de nombreux accords de coopération sont venus nourrir la relation bilatérale.

L’Ambassade accompagne les établissements d’enseignement supérieurs et de recherche français dans l’identification de nouveaux partenaires ou de nouveaux domaines de coopération.

La visite du secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la recherche à Téhéran en décembre 2016 avec des représentants d’une trentaine d’établissements français a permis de réaffirmer la volonté commune d’engager de nouvelles collaborations.Retour ligne automatique
Près d’une vingtaine d’accords inter-universitaires ont été signés à l’occasion du déplacement du Ministre.

JPEG

L’adhésion de plusieurs universités à l’Agence universitaire de la Francophonie et la perspective d’adhésion d’autres universités d’Iran contribuent à cette vitalité.

Les scientifiques français rencontrent régulièrement leurs homologues iraniens et sont très bien accueillis par les universités iraniennes comme ce fut le cas avec Cédric Villani (Médaille Fields 2010) en mai 2015 ou Joseph Sifakis (Prix Turing 2007) en janvier 2016.

JPEG

De manière générale, les séjours scientifiques sont autorisés en Iran ; néanmoins, certaines régions demeurent fortement déconseillées comme le Sud-Est (régions de Kerman et Sistan Baloutchistan) ainsi que les zones frontalières de l’Irak, du Pakistan et de l’Afghanistan. Les scientifiques qui souhaitent se rendre en Iran sont invités à consulter la rubrique conseils aux voyageurs du site internet du ministère français des Affaires étrangères où figurent des informations à jour sur les conditions de séjour en Iran. Il est souhaitable que les enseignants-chercheurs français souhaitant se rendre en Iran contactent préalablement le service de coopération et d’action culturelle en écrivant à l’adresse générique scac.teheran-amba@diplomatie.gouv.fr.

Des séminaires scientifiques ont été organisés ces dernières années en vue de diversifier et d’approfondir les coopérations ; ils portent sur les ressources naturelles, les mathématiques, l’architecture ou l’archéologie. Ils ont suscité un vif intérêt auprès des scientifiques et des étudiants iraniens.

L’un des principaux outils au service de la coopération scientifique est le Partenariat Hubert Curien (PHC) Gundishapur, programme de soutien à la mobilité entre des équipes de recherche française et iranienne. Depuis sa création en 2005, 75 projets ont été soutenus par la France et l’Iran dans des domaines très différents comme l’archéologie, les mathématiques, la recherche médicale ou l’ingénierie industrielle. Lire la suite

IFRI

L’Institut français de recherche en Iran (IFRI) est né en 1983 de la fusion de la Délégation archéologique française en Iran (DAFI), créée en 1897 par Jacques de Morgan, et de l’Institut français d’iranologie de Téhéran, fondé en 1947 par Henri Corbin. Sa mission est de promouvoir la recherche dans le domaine des sciences humaines et sociales et de l’archéologie pour l’ensemble du monde iranien, de la préhistoire à nos jours.

Parmi ses activités, figurent l’organisation de conférences et colloques, la publication d’ouvrages de référence, l’attribution de bourses de mobilités pour des jeunes chercheurs français ou iraniens. L’IFRI dispose d’une des deux seules bibliothèques francophones d’Iran, exceptionnelle bibliothèque de recherche, en complément de celle de l’Institut français de Téhéran (Centre de langues).

Coopération universitaire

Présentation

La coopération universitaire est facilitée par la mise en place d’accords de coopération inter-universitaire permettant des échanges d’étudiants et de professeurs. Plusieurs accords de coopération ont récemment été conclus par différents établissements français (École Polytechnique, Université Lyon 2, École des Arts & Métiers, École pratique des hautes Etudes).. Il est demandé aux établissements français de prendre contact avec service de coopération et d’action culturelle qui les pourra les accompagner dans leurs projets et les informer du contexte.
Des visites de délégations de professeurs français organisées en Iran en 2015 dans les domaines des sciences de l’ingénieur et du commerce, ont connu un grand succès et ont montré l’intérêt mutuel pour des coopérations.

L’Agence universitaire de la Francophonie est un partenaire de premier plan de l’action de l’Ambassade. L’université de Téhéran en est déjà membre et d’autres universités iraniennes travaillent actuellement à leur adhésion. Parmi les projets prioritaires, des coopérations avec des institutions françaises dans le domaine du droit, de la gestion de l’eau, de l’environnement sont en perspective.

Bourses

Tous les ans, l’ambassade de France en Iran, attribue des bourses d’études dans toutes disciplines aux doctorants iraniens ou ceux titulaires d’un diplôme de Karshénassi arshad (diplôme de niveau Bac+6 en Iran). Ces bourses s’inscrivent dans le cadre des projets de thèse en commun sous forme de cotutelle ou codirection de thèse. Depuis 2016 des bourses pour des enseignant-chercheurs iraniens sont également proposées.

Des informations complémentaires figurent ici.

L’IFRI attribue également chaque année des aides à la mobilité scientifique.

Espace Campus France

JPEG

Situé au sein du Centre de langues, l’Espace Campus France Iran accompagne les étudiants iraniens intéressés par des études en France. Les étudiants envisageant des études en France y trouvent toutes les informations dont ils peuvent avoir besoin et peuvent, via l’espace Campus France, procéder à des demandes d’inscription dans des établissements français et suivre leur dossier. L’espace Campus France offre depuis le printemps 2015 l’accès à la nouvelle procédure « Portail Etudes en France » qui permet, via internet, d’accéder aux offres des établissements français.
Des sessions d’information et de promotion de l’enseignement supérieur français sont régulièrement organisées par cet espace dans des universités, centres de langue....

Coopération technique

L’ambassade appuie des actions de coopération dans les domaines environnementaux ou architecturaux. La qualité de l’air est, en particulier, un problème important pour les deux pays qui peuvent partager leur expertise pour mieux y faire face. Airparif est ainsi engagé dans des actions de coopération en Iran.

JPEG

En septembre 2016, un colloque sur la Ville durable est organisé par l’IFRI, en lien avec l’Université Tarbyiat Moudarres et la municipalité de Mashad notamment.
Une coopération active dans le domaine médical est engagée par l’AP-HP. A la suite de la visite du ministre iranien de la Santé en France, un séminaire sur les urgences (décembre 2015) a été organisé à l’université médicale de Téhéran et un autre sur les maladies infectieuses est en préparation.

Une coopération active dans le domaine médical est engagée notamment par l’AP-HP. A la suite de la visite du ministre iranien de la Santé en France, plusieurs séminaires ont été organisés à l’automne 2016 sur différents domaines (maladies infectieuses, génétique médicale, médecine de catastrophe et gestion médicale).

Des échanges dans ce domaine existent également par grâce au réseau international des Instituts Pasteur auquel participe l’institut Pasteur d’Iran, organisme du ministère iranien de la Santé.

Toujours dans le domaine médical, l’Ambassade soutient chaque année les actions de l’ONG « Chaîne de l’Espoir » qui intervient pour l’aide des enfants souffrant de malformations orthopédiques.

L’Ambassade et l’IFRI soutiennent par ailleurs un projet novateur de réhabilitation de qanats abandonnés de Téhéran (réseau d’adduction d’eau) pour permettre la création de jardins filtrants et la mise en place d’un réseau secondaire (eau non potable pour usages domestiques…), ce projet constituant une des réponses possibles à la crise de l’eau, dans une perspective de développement durable ancré dans des techniques patrimoniales.

Appel d’offres

L’ambassade propose plusieurs appels d’offres pour des thèses de doctorat en France, des séjours de scientifiques, des missions de courte durée pour des scientifiques français et iraniens (organisation de séminaire, participation à des colloques, visite exploratoire pour une coopération) :

-  Doctorants en France

-  Postdoctorants ou scientifiques

Les formulaires et les informations complémentaires sont disponibles ici.
L’appel d’offres pour le programme Gundishapur est également disponible ici.

Dernière modification : 15/11/2017

Haut de page