Culture - Retour des oeuvres prétées par l’Iran pour l’exposition "l’Empire des roses, chefs d’oeuvre de l’art persan du XIXème siècle" au Louvre-Lens

Les chefs d’œuvre prêtés par l’Iran à l’occasion de la superbe exposition L’Empire des roses, chefs-d’œuvre de l’art persan du XIXe siècle présentée au Louvre Lens jusqu’au 23 juillet dernier, ont été exposés au Palais du Golestan, symbole du pouvoir qajar, à Téhéran jusqu’au 25 septembre.

En tout, l’Iran a prêté une trentaine de pièces d’une très grande valeur artistique et historique mettant en valeur la richesse de la création artistique sous l’ère qajar.

Les visiteurs ont ainsi pu admirer la célèbre couronne d’Aqa Muhammad Shah décorée d’émail peint, des exemplaires calligraphiés du Coran selon plusieurs techniques : à l’ongle ou au pinceau fait d’un seul poil, mettant en lumière la minutie et la noblesse de cet art.
En outre, les trois superbes copies d’un extrait des fresques détruites du Negarestan représentant Fath Ali Shah, neveu et successeur du fondateur de la dynastie qajar, entouré de ses douze fils, de dignitaires étrangers et de courtisans, ont été exposées pour la première fois au Palais du Golestan à leur retour de France, offrant aux Iraniens la possibilité d’admirer ces peintures fastueuses et colorées, typiques de l’époque qajar.
JPEGPhoto : Détails des trois copies représentant ses fils, des dignitaires étrangers et courtisans reçus par Fath Ali Shah

Dernière modification : 28/11/2018

Haut de page