Scientifique et universitaire – deuxième conférence internationale du réseau de recherche TRIGGER

La deuxième conférence internationale du réseau de recherche TRIGGER (Trans-disciplinary Research on Iranian Geology, Geodynamics, Earthquakes and Resources) qui a débuté le 12 novembre, s’est achevée ce mercredi 22 novembre avec la clôture des travaux scientifiques des équipes de recherche. Elle s’inscrit dans la poursuite de la première conférence internationale du réseau TRIGGER qui s’est tenue en novembre 2017 à Téhéran.

Présidée par le professeur Dariush Esmaeili de l’Université de Téhéran, et coordonnée par le professeur Philippe Agard de l’Université Pierre et Marie Curie - Paris VI et le Dr. Jafar Omrani du Geological Survey Institute of Iran (GSI), cette deuxième édition a rassemblé de nombreux enseignants-chercheurs, et scientifiques français et iraniens spécialistes de géologie, de géodynamique et de sismologie autour d’un programme dense comportant des études de terrain et des tables rondes, notamment sur l’évaluation des risques sismiques en Iran, la géochimie, la géodynamique, l’environnement et le changement climatique.

Le réseau de recherche international Trigger a été lancé à l’initiative du CNRS et du GSI, et rassemble des établissements d’enseignement supérieur et de recherche français et iraniens, tels que l’institut des Sciences de la Terre (ISTerre), l’Université de Téhéran, la Sorbonneet l’IASBSde Zanjan. L’Ambassade de France soutient activement les échanges au sein du réseau de recherche TRIGGER, composante exemplaire de la coopération scientifique entre la France et l’Iran.

JPEG - 374.2 ko
Ambassade de France en Iran - Les intervenants, chercheurs et enseignants composants le réseau Trigger, à l’occasion de la tenue de la 2ème conférence internationale à l’Université de Téhéran, le 12 novembre 2018.

Dernière modification : 22/11/2018

Haut de page