Visa – Réponse de l’ambassade de France à l’article d’Isna du 29 août sur le centre de collecte des demandes de visa VFS

L’ambassade de France conteste les informations rapportées dans l’article intitulé « Le prestataire de l’ambassade de France dans un centre commercial de luxe au nord de Téhéran ?! » publié le 29 août 2017 par l’agence ISNA. Elle relève que l’article en question, qui met gravement en cause le prestataire chargé de recueillir les demandes de visas pour le compte de l’ambassade de France, repose sur l’unique témoignage d’un demandeur qui a en outre déposé sa demande auprès du service des visas de l’ambassade avant l’ouverture du centre VFS, et regrette que l’auteur de cet article n’ait pas pris soin de prendre contact avec l’ambassade de France afin de recueillir une réaction officielle à ces accusations.

L’ambassade de France rappelle que seule l’agence VFS est habilitée, par le biais d’une procédure sécurisée, à attribuer des rendez-vous aux demandeurs de visas et à recueillir leur dossier, en échange de frais d’un montant forfaitaire de 25 euros (en supplément des droits de chancellerie réglementaires de 60 euros perçus par l’ambassade). L’examen du dossier et l’attribution du visa sont en revanche une compétence exclusive des autorités françaises. Le prestataire VFS ou toute autre agence privée n’a aucun pouvoir dans ces domaines.

L’ambassade de France met donc en garde les demandeurs iraniens contre les nombreuses escroqueries ou arnaques, proposées sur Internet ou aux abords du centre VFS, faisant état de la possibilité d’obtenir des rendez-vous en dehors de cette procédure ou de faciliter l’obtention de visa en échange du paiement de fortes sommes.

PNG - 17.3 ko
Communiqué de l’Ambassade de France en Iran

Dernière modification : 30/08/2017

Haut de page